Rechercher
  • Alexa

La Jupe Novembre de Atelier Scämmit

Mis à jour : août 22

Sans aucun doute ma réalisation la plus réussie et la plus avancée jusqu’à présent, la jupe Novembre d’Atelier Scämmit est une très jolie jupe droite à poches invisibles, qui fera impression!


  • Pourquoi j’ai choisi ce projet

J’ai choisi de réaliser la jupe Novembre avec le but de remplacer dans mon vestiaire une jolie jupe Maje en bleu Klein, que j’ai depuis 10 ans, et que je trouve désormais trop courte pour être confortable. Je voulais réaliser une jupe une peu classique façon années 60, à porter avec des cuissardes et un perfecto afin de casser le look avec un côté plus rock‘n’roll. Pour donner ce côté classique à la jupe, j’avais prévu un tissu jacquard avec lurex. Et finalement, ma jupe réalisée me rappelle plusieurs pièces de la collection Printemps-Été 2019 de Maje réalisées dans un beau jacquard bleu-gris brillant.





  • Les spécificités esthétiques et techniques de la jupe Novembre

D’emblée, Atelier Scämmit annonce la couleur: le patron est noté « Avancé », gage d’un projet pour lequel il faudra bien s’attendre à quelques embûches, quelques erreurs, et beaucoup de minutie.


Personnellement, j’ai toujours un peu de mal à évaluer la difficulté d’un patron. J’ai souvent l’impression de parvenir à surmonter à peu près toutes les difficultés, à condition d’être bien équipée et armée de patience. Je compte bien écrire un post bientôt sur les outils dont je ne me sépare plus car ils vois changent la vie! Même les étapes qui me semblaient bien fastidieuses il y a encore quelques mois me semble désormais abordables: la fermeture invisible ne me donne plus de cauchemars depuis que j’ai découvert le pied presseur spécial évoqué parmi les nombreux conseils de la merveilleuse Charlotte Auzou. De même, les ourlets mouchoirs sont devenus (presque) un véritable jeu d’enfant depuis que j’ai vu la vidéo de la lumineuse Elsa sur YouTube.


Je pense que la Jupe Novembre est notée « Niveau Avancé » pour les raisons suivantes:


1. Une fermeture invisible au côté; bon la fermeture invisible, ok. La fermeture au côté, selon Charlotte Auzou, constitue aussi une difficulté supplémentaire car, si la jupe ne convenait pas une fois terminée, il est plus compliqué de reprendre la coupe que si la fermeture était centrée sur le milieu dos de la jupe. Mon conseil: allez-y lentement, pensez à utiliser le pied presser spécial fermeture invisible, et commencez par piquer chaque côté de la fermeture éclair en partant du haut de la jupe jusqu’à la fin du zip. Changez ensuite de pied presseur pour le pied fermeture standard, et faites une couture sur 2 cm sur le bas de la fermeture invisible à votre marge de couture prévue (à priori 1 cm). Changez enfin une dernière fois de pied pour revenir au pied presseur de base, et piquez le reste du côté de la jupe, depuis le bas du zip jusqu’au bas de la jupe. J’ai appris ce petit tuyau précieux de Christine Charles donné dans les cours "1001 Techniques de Couture" sur la plateforme Artesane. Une petite astuce supplémentaire: si jamais votre invisible est visible après cette étape, vous pouvez utiliser le fer à repasser pour corriger le tir: avec fer le moins chaud possible, surpassez légèrement le tissu au dessus de la fermeture, afin de le forcer à couvrir la fermeture éclair.




2. Des poches plates invisibles à l’avant; la difficulté est de ne pas déformer le tissu sur les poches, en particulier de l’étirer, car cela conduirait à faire gondoler les poches. Mon conseil: Appliquer du droit-fil thermocollant sur les deux marges des poches invisibles, qui permettra de fixer les fibres du tissu et ainsi d’éviter que le tissu ne s’étire lors des manipulations. En lisant les instructions du patron ça pourrait vous sembler facultatif mais le droit-fil thermocollant fait vraiment partie des petits outils qui changent la vie et permettent d‘obtenir un résultat impeccable à moindre effort.





3. Une ceinture; la difficulté est de parvenir à coudre la seconde couture de votre ceinture sans qu’elle soit visible à l’extérieur de la jupe, tout en fixant la ceinture à l’intérieur. On appelle cette couture une couture nervure. Mon conseil: là encore, je vais vous citer les conseils très précieux de Christine Charles pour Artesane. Premier conseil qui va vous changer la vie: lorsqu’on vous demande de faire un pli au fer, réalisez d’abord une couture de bâti là vous comptiez réaliser votre pli au fer - non seulement vous serez assurés d’avoir un pli bien plus régulier qu’en mesurant tout le long de la longueur, mais en plus, vous gagnerez en rapidité car la machine à coudre va plus vite que vous le long du tissu! Après cette couture de bâti, plier le long de cette couture au fer. Second conseil: Soit vous suivez le patron et dans ce cas allez-y lentement, en vous assurant d’avoir bien placé votre tissu à l’aide de nombreuses épingles; soit vous pouvez faire une couture invisible à la main (qui, au final, peut finir par aller beaucoup plus vite que de placer toutes vos épingles etc.), ou encore vous pouvez piquer l’intérieur sans vous préoccuper de recouvrir les coutures précédentes, et ensuite finir au biais (ou pas) l’intérieur de votre ceinture. Personnellement, cette fois-ci j’ai suivi les consignes, mais à refaire je choisirais de finir ma ceinture au biais; non seulement l’effet peut finir par être beaucoup plus élégant, mais en plus beaucoup plus rapide à réaliser (bon, j’avoue je suis aussi allergique aux épingles!!!!).



  • Ressources utiles pour réussir ce projet

Par chance, Atelier Scämmit propose de nombreuses vidéos pas à pas sur YouTube, qui sont très bien faites et claires. Pour ma part, je trouve que les instructions à l’écrit sont souvent un peu obscur, aussi les pas à pas vidéos sont toujours d’une grande aide. Voici le pas-à-pas vidéo pour la jupe Novembre. Une chose qui m’aide aussi beaucoup: chercher des vidéos courtes sur les points techniques. Par exemple, la créatrice Charlotte Auzou possède une partie blog sur son site où elle dispense des conseils techniques; souvent ces conseils s’accompagnent de stories sur son compte Instagram. Sur Youtube, Orageuse Patterns propose plusieurs vidéos sur des points techniques, par exemple comment réaliser une fente indéchirable (j’ai du regarder cette vidéo au moins 20 fois...).


Pour les différents aspects techniques, je l'ai déjà évoqué plus haut, mais clairement je recommande les cours disponibles chez Artesane, en particular les cours ciblés sur l'apprentissage des techniques de couture.


  • Tissu et la mercerie

J’ai choisi de réaliser ma jupe Novembre dans un superbe tissu jacquard beige et noir à lurex, que j’ai trouvé chez The Fabric Store à Melbourne. Je suis très très fan de leur concept responsable: ils vendent des tissus uniquement des tissus destinés à ne rien devenir. Principalement en fibres naturelles (coton, lin, viscose, soie), The Fabric Store récupère des rouleaux de tissus restants des grandes maisons à la fin de leur production. Les tissus designers sont ainsi disponibles seulement à certaines époques de l’année, jusqu’à écoulement des stocks. Mon beau Jacquard provient ainsi d’une collection de la créatrice Tory Burch.


Côté mercerie, en general je fais mon stock deux fois par an - pratique en période de confinement 🙈 j’ai donc simplement puisé dans mon stock de fermetures achetées chez Lincraft, et dans mon stock de fils de coton acheté chez Tessuti Fabrics.

  • Mes impressions globales: 4/5

Ce n’est pas parce que je travaille dans une université que j’aime à donner des notes, mais je trouve que ça permet assez bien de résumer une expérience avec un produit.

Le patron: 5/5 - hyper bien coupé, aucune modification à apporter.

Les instructions du patron: 4/5 - parfois un peu obscur... lisez bien toutes les instructions avant de commencer. En revanche, les instructions sont aussi en anglais, au cas où.

Le pas à pas vidéo: 5/5

Le tissu: 5/5


J’espère que mon retour d’expérience vous sera utile! Bon courage à tous et à toutes pour interpréter à votre tour la Jupe Novembre!


55 vues

©2020 Slow Living